header_img5

Inspection entièrement automatisée de 600 vials à la minute

Nous avons récemment automatisé une ligne d’inspection existante chez Pfizer à Puurs, et ce, pour une capacité de 600 vials à la minute. La ligne, où la fermeture et la conformité des petites bouteilles ‘white stock’ sont contrôlées, a bénéficié d’une automatisation complète à l’entrée et à la sortie.

 

 

Premièrement: la dépalettisation

Les petites bouteilles arrivent dans des plateaux en plastique en provenance directe de l’unité de remplissage stérilisée. Ces plateaux sont empilés dans des conteneurs-palettes. Un robot de dépalettisation à 4 axes attrape les plateaux pour ensuite les mettre dans un poste de déchargement où deux plateaux peuvent être installés. Tandis qu’un petit robot ABB à 6 axes, l’IRB 1200, vide dans une position le plateau pour inspection, le plateau vide dans l’autre position est mis de côté par le grand robot dans un conteneur-palettes vide. L’étiquette d’identification sur les plateaux est enlevée par le petit robot, tandis que le grand robot prend une photo du plateau et donne la position de l’étiquette à l’IRB 1200, qui est lui-même positionné en face de chaque plateau.

 

Inspecter et charger à nouveau les plateaux

Pour l’inspection en tant que telle, le petit robot pousse les petites bouteilles sur une table d’accumulation, qui possède une sortie de bouteilles individuelles vers la ligne d’inspection, et où une inspection visuelle ainsi qu’un test de fuite sont réalisés. À la fin de la ligne d’inspection, on retrouve à nouveau une table d’accumulation, où les petites bouteilles sont regroupées dans un peigne par plateau. Une caméra vérifie le peigne dans sa globalité. À l’aide d’un mouvement de rotation, les bouteilles arrivent directement dans un plateau vide et y sont apprêtées par un robot à 4 axes égaux comme au début après qu’une caméra a vérifié que le plateau est effectivement vide. Les plateaux qui ont été remplis à nouveau reçoivent encore une nouvelle étiquette d’authentification et ensuite le même robot met automatiquement en palette les plateaux dans un conteneur-palettes.

 

Possibilité de contrôles complémentaires

À la minute, il y a donc 3 plateaux qui entrent et qui sortent de la cellule robotisée. Le robot peut en plus déposer les plateaux remplis dans une position d’échantillonnage et les reprendre ensuite après un contrôle de qualité en dehors de la cellule. La fréquence peut être facilement déterminée par l’opérateur via le IHM.

Après l’inspection, les conteneurs-palettes avec les plateaux vont dans le centre Pfizer pour un emballage secondaire à la fin de la Rijksweg à Puurs.

 

circle_image
Pfizer filmpje_beeld