ABB - Intrion

Chiffre presque doublé en un an et demi. Get potatoed!

“Aujourd’hui, notre atout le plus important est la flexibilité”

Il y a un an, la société de pommes de terre Warnez située à Tielt a commencé à utiliser sa toute nouvelle installation automatisée. Le poumon qui procure de l’oxygène à tout le système est un tampon de stockage réfrigéré qui améliore fortement l’efficience de l’entreprise.

 

Filip Warnez (gérant)
Filip Warnez (gérant)

Qu’avez-vous précisément automatisé?

Filip Warnez: “Tout le processus, du lavage au triage jusqu’à l’emballage et la mise en palette. Nous avions déjà quelques lignes d’emballage et celles-ci sont intégrées dans la nouvelle installation”.

 

Quel était le ressort le plus important qui vous a poussé à passer à l’automatisation?

Filip: “Nous voulions travailler de façon plus efficiente, créer de meilleures conditions de travail pour notre personnel et surtout, être beaucoup plus flexibles avec nos clients. Si 20 palettes exigent 20 variétés différentes, ce n’est plus un problème.”

Brecht Verlae: “Nous pouvons assurer jusqu’à 100 runs par jour. Aujourd’hui, notre portfolio compte 350 à 400 références. Sans l’automatisation, ce ne serait pas possible.”

 

“Nous pouvons assurer jusqu’à 100 runs différents par jour.”

 

Le shuttle apporte les boîtes à palette à la bonne destination.
Le shuttle apporte les boîtes à palette à la bonne destination.

Pourquoi avez-vous choisi intrion?

Filip: “L’entreprise d’automatisation Deprez a pris les installations industrielles à son compte pour le lavage et le triage. Nous avions un doute sur un point : il n’était prévu qu’une seule grue pour empiler tous les bacs. Que se passe-t-il si la grue ne fonctionne plus? Et puis nous sommes tombés sur intrion. Ils sont venus avec l’idée de travailler avec différents shuttles et ascenseurs. Si un shuttle tombe en panne, nous bénéficions toujours de 75% de la capacité.”

 

Les pommes de terre sont automatiquement inspectées et triées.
Les pommes de terre sont automatiquement inspectées et triées.

Quelle était la partie qui posait le plus grand défi dans ce projet?

Filip: “Le logiciel de commande de tous les mouvements des bacs. Nous étions exigeants, nous devions être flexibles, et nous voulions donc à tout moment avoir un bac à la bonne place. Ceci a rendu le tout très complexe”.

 

De quels avantages profitez-vous maintenant?

Filip: “Nous pouvons plus facilement répondre aux exigences des distributeurs. Le client désire un emballage spécifique, souvent une palette par sorte et livrée “just in time”. Tout doit être le plus frais possible.

Un deuxième avantage est l’énorme augmentation de la capacité. Malgré l’automatisation, chacun a pu conserver son emploi, mais le chiffre a bel et bien doublé. Et ceci est une conséquence du troisième avantage : les clients qui voient notre installation moderne et les possibilités de livraison flexibles qu’elle offre ont immédiatement plus confiance.”

 

Après la deuxième inspection manuelle les pommes de terres sont transportées à nouveau vers une boîte à palette.
Après la deuxième inspection manuelle les pommes de terres sont transportées à nouveau vers une boîte à palette.

La sécurité de l’entreprise est importante, d’où les quatre shuttles. Comment ce système assure-t-il encore plus la continuité?

Filip: “Nous avons trois départements. Grâce au stock tampon, ils peuvent travailler de manière indépendante. L’emballage débute par exemple à 8 heures, car c’est seulement à cette heure que nous recevons nos commandes. Mais le lavage et la deuxième inspection commencent à 6 heures et puis ensuite le stockage. Certains bacs vont directement à l’emballage, d’autres vont d’abord dans le stock à froid pour être ensuite emmenés par un shuttle pour une deuxième inspection. Les bacs se croisent sans cesse, entièrement automatiquement, selon les commandes du moment.”

 

De quoi vous souviendrez-vous de votre collaboration avec intrion?

Les boîtes à palette bougent automatiquement vers le tampon de stockage.

Filip: “Au lancement nous avons connu des maladies de jeunesse qui sont d’usage avec un nouveau système d’automatisation. intrion a toujours répondu présent pour résoudre ces problèmes immédiatement. Nuit et jour, en semaine ou le week-end.”

Brecht: “C’est tout un système très ingénieux et vous devez prendre le temps pour apprendre à penser avec la logique de l’automatisation. Il y avait toujours quelqu’un de disponible. Si j’appelais le matin à 6 heures en raison d’une panne, ils se mettaient tout de suite au travail pour apporter une solution. Pour moi, il était très important de savoir que je n’étais pas sur une liste d’attente.”

 

Qu’est-ce que l’avenir vous réserve?

Filip: “Nous voyons encore une forte croissance, surtout pour les plus petits emballages. Nous avons aujourd’hui un petit sac de 400 g pour le micro-ondes qui contient des grenailles non pelées, prêtes en 6 minutes. Les gens préfèrent acheter des variétés différentes en petits sacs. Notre installation est d’ailleurs tout à fait prévue à cet effet, il est donc facile de convaincre de nouveaux clients. À moyen terme, il y aura sans aucun doute une demande pour des palettes mixées. Mais nous devrons d’abord nous mettre autour de la table avec intrion pour réaliser le dernier maillon du renouvellement de notre ligne d’emballage.”

 

DSC_0819 ed
De gauche à droite : Filip Warnez (gérant), Brecht Verlae (production- et IT-manager) et Arthur Warnez (TD et maintenance manager)

 

À propos de Warnez

Depuis sa création en 1951, Warnez est devenu un acteur respecté dans le domaine de la pomme de terre fraîche. L’entreprise s’est spécialisée dans la culture, le lavage, le triage et l’emballage des pommes de terre pour le secteur de la distribution et de l’horeca. Warnez est toujours une entreprise familiale sous la direction de Jan et Filip Warnez.

La gamme de produits est constituée entièrement de pommes de terre de consommation. Un grand nombre de variétés sont disponibles en sacs de différentes tailles allant de 400 g jusqu’à 25 kg.

circle_image